Aller au contenu

Mai 2018 – Retour sur la Rando-SCoT ou Rallye SCoT du vendredi 18 mai 2018

Posted in Non classé

Dans le cadre de la concertation pour l’élaboration du document d’orientation et d‘objectifs du SCoT Livradois-Forez, le syndicat mixte du Parc a organisé une « Rando-SCoT  ».

Un itinéraire en car a été proposé aux élus et aux partenaires afin d’échanger sur les enjeux du territoire et leur traduction dans le SCoT.

Cette journée a rassemblé une trentaine de participants qui ont parcouru un circuit de 80 km environ.

Point de départ de la Rando-SCoT : La Maison du Parc

Point de rendez-vous pour le départ de la Rando-SCoT sur le parvis de la Maison du Parc à Saint-Gervais-sous-Meymont. L’occasion de faire un point sur le calendrier du SCoT.

  • Été 2018 relecture et mise en forme des documents du SCoT LF
  • Automne 2018 arrêt du SCoT, avis des personnes publiques associées et enquête publique
  • 2019 approbation du SCoT

Première étape : Thiers ville basse

Projet d’aménagement urbain et commercial –Thiers 2030 : la ville basse prend de la hauteur.

 

Parking Intermarché (Thiers)

Animation : Abdelhraman MEFTAH

1er adjoint à la ville de Thiers

1er Vice-président de Thiers Dore et Montagne

Délégué à la Formation SCoT

Le secteur de la ville basse de Thiers représente un enjeu territorial crucial en termes d’attractivité et de rayonnement, particulièrement pour la ville et la Communauté de communes Thiers Dore et Montagne. En effet, ce secteur concentre une part importante de l’offre commerciale du bassin thiernois qui nécessite une requalification, mais également une partie résidentielle qu’il s’agit de renforcer par de nouvelles formes d’habitat, de services et d’équipements en utilisant les friches existantes (notamment industrielles).

L’étude conduite dans le cadre d’un dialogue avec les propriétaires fonciers et immobiliers, les enseignes et les exploitants a permis de formaliser un plan de référence, véritable guide d’aménagement de la ville basse de Thiers, définissant les orientations d’aménagement et de programmation (OAP) et la stratégie de maîtrise foncière de la ville dans le cadre d’une convention avec l’Établissement Public Foncier Auvergne.

La stratégie retenue pour la mise en œuvre du projet urbain sur le secteur de la ville basse doit concourir à atteindre quatre objectifs :

– Un espace de diversification des formes d’habitat et d’attractivité résidentielle

– Un espace d’accueil du commerce de demain

– Un espace vitrine

– Un espace de diversification pour l’économie thiernoise

Seconde étape : Peschadoires – Pont-de-Dore

Restauration de la continuité écologique de la Dore à Pont-de-Dore

Blocs de bétons (Pont-de-Dore)

Animation : Sylvain SAXER

Animateur Contrat territorial Dore Aval

Les blocs de bétons présents dans le cours d’eau ont pour origine un projet de plan d’eau initié dans les années 60, et qui n’a fonctionné que durant quelques mois.

En raison de sa qualité et de son potentiel, la Dore est classée en liste 1 et 2 au titre de l’article L.214-17 du code de l’Environnement par arrêté du 10 juillet 2012. Ce classement vise à assurer la libre circulation des poissons, et plus particulièrement d’espèces amphihalines comme anguilles, saumons atlantiques, lamproies marines et d’espèces holobiotiques (truites, ombre commun, …). Sur  chacun des cours d’eau en liste 2 tous les ouvrages doivent être conformes et garantir la continuité écologique. Dans le cadre d’un outil contractuel comme le Contrat territorial, la question de la nature et du degré d’intervention des collectivités se pose en fonction du type de propriétaire, de l’usage de l’ouvrage et de son origine.

Les réservoirs de biodiversité et leurs connexions constituent le réseau écologique ou Trame verte et bleue (TVB) : trame verte pour les continuités terrestres (forestière, agricole, haies…), trame bleue pour les continuités des milieux aquatiques et humides (rivières, zones humides, ruisseaux, étangs). Les haies, forêts, ruisseaux, fleuves sont des voies de déplacement continues ou pas. Si elles sont libres d’obstacles (barrage, autoroute, voie ferrée …), ces voies de déplacement ou connexions sont appelées corridors écologiques.

En plus de ces ruptures dans les corridors écologiques, les ouvrages hydrauliques participent à la dégradation de la qualité des milieux aquatiques (ralentissement des écoulements, réchauffement, uniformisation des éléments minéraux de la rivière) et perturbe le transit sédimentaire déjà fortement modifié par les aménagements humains passés (rectification de cours d’eau, extraction de sable en lit mineur, enrochements des berges). Les conséquences de l’incision du lit de la Dore découlant du déficit sédimentaire ont eu par le passé des impacts sur la sécurité de certain aménagements : mise à nu des ancrages de piles du pont ferroviaire de Courty, mise à nue de conduites d’eau potable, d’assainissement. Des travaux de protections ont ainsi dû être entrepris protection des piles de ponts, enrochements de berges, seuils en enrochements.

Troisième étape : Lezoux – Parc d’Activités

Présentation du Parc d’Activités de la Communauté de communes Entre Dore et Allier (CCEDA)

 

Parc d’activités Entre Dore et Allier (Lezoux-Orléat)

Animation :

Daniel DUVERT

Maire de Vinzelles

3ème VP CCEDA Économie, parc d’activités

Monique FERRIER

Conseillère municipal de Lezoux

7ème VP CCEDA Communication, tourisme

Laëtitia BERHTON

Chargée de mission Économie à la CCEDA

Romain MALLET

Responsable du Service Urbanisme, Droit des Sols, SPANC

Pascal REYNAUD

Conseiller entreprises Aménagement du territoire à la CCI du Puy-de-Dôme

Le Parc d’Activités Entre Dore et Allier (PAI) a été aménagé sous la forme d’une ZAC (Zone d’aménagement concerté) de 53 hectares située sur les communes de Lezoux et Orléat, à la sortie de l’échangeur autoroutier n°28 de l’A89 Bordeaux-Lyon. Les travaux d’aménagement et de viabilisation des terrains ont été réalisés en trois tranches de travaux 2009/2010, 2012/2013 et 2017, 23 ha restent à commercialiser dont un très grand lot de près de 9 ha. 8 ha sont occupés et 3,5 ha sont sous option.

Le parc a été conçu en complémentarité avec les parcs d’activités existants dans le bassin thiernois. Il se distingue par sa capacité à proposer un large éventail de lots (dont des lots de grandes superficies) et par une démarche environnementale mise en place dès la phase de conception ; démarche dénommée PALME (Programme d’Actions Labellisées pour la Maîtrise de l’Environnement).

Pour aller plus loin :

https://cloud.parc-livradois-forez.org/index.php/s/RfHWZ4aG8paTKNP

 

Quatrième étape : Projet de territoire de la Communauté de communes Ambert Livradois Forez (CC ALF)

Projection du film réalisé par les étudiants de l’Université Clermont Auvergne

Animation

Johan ROUGERON

Directeur général des services adjoint CCALF

La Communauté de communes ALF lance son projet de territoire en s’appuyant sur des personnes qui donnent de leur temps au service du territoire (des PEP’S).

http://www.peps-alf2040.fr/

http://www.peps-alf2040.fr/paroledepeps.php

Cinquième étape : Olliergues

Olliergues 2030 : Une stratégie d’ensemble pour la reconquête du centre-bourg

Réhabilitation de « l’îlot Gouttefangeas » (Olliergues)

Arnaud PROVENCHÈRE

Maire d’Olliergues

Claire BUTTY

Chargée de mission aménagement et Centres-bourgs au PNRLF

La commune d’Olliergues a engagé plusieurs opérations qui découlent du plan guide « Olliergues 2030 ».

La réhabilitation de « l’îlot Gouttefangeas » qui permet au pharmacien déjà présent à Olliergues d’être partie prenante du projet aux côtés de la commune et d’aménager une cellule commerciale adaptée au maintien de ce service de proximité. La restructuration de l’îlot permet, par la déconstruction de plusieurs bâtiments, la création d’un espace public comprenant une halle, ainsi que des espaces extérieurs pour les futurs locataires permettant de dégager un nouvel accès visuel à la Dore. Enfin les logements créés dans les étages permettent au bailleur social et à la communauté de communes d’offrir des logements locatifs diversifiés adaptés aux besoins de la population (du T2 au T5).

L’acquisition par la commune de l’immeuble dit « la maison du cadeau » permettra d’accueillir au rez-de-chaussée l’office du tourisme intercommunal sur un nouveau site plus central, et à l’étage un studio meublé qui sera loué par la commune. Le local actuellement occupé par l’office du tourisme sera, quant à lui, occupé par une association.

Fin de la Rando-SCoT retour à la Maison du Parc

Remerciements à l’ensemble des intervenants et des participants pour les différentes prises de paroles et la richesse des échanges qui ont contribué au succès de cette Rando-SCoT.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée et au Règlement (UE 2016/679)du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données), les personnes disposent d’un droit d’accès, de rectification et d'effacement des informations qui les concernent, d'un droit d'opposition pour des motifs légitimes, d'un droit à la limitation du traitement et d'un droit de réclamation auprès de la CNIL. Les informations personnelles que vous nous communiquez par l’envoi du formulaire ou par tout autre moyen sont strictement confidentielles et destinées au traitement de vos demandes par les agents du Parc. Elles ne seront transmises à aucun tiers. Vous avez la possibilité d’exercer vos droits par demande écrite accompagnée d’une pièce d’identité, à destination de la Maison du Parc.